Auteur/autrice : <span>ysemd</span>

Ys energies marines developpement, interview vidéo, talkentreprise, challenges, media, corinnes dubois Projet

L’interview vidéo Challenges de Corinne DUBOIS sur les énergies…

Découvrez l’interview de Corinne DUBOIS, présidente d’Ys par la journaliste Marie SOLIS de l’émission le TalkEntreprise du média Challenges. Elle y présente les essentiels d’Ys Energies Marines Developpement. Nous proposons une énergie 100 % décarbonée en autoconsommation à partir du développement de projets hydroliens et houlogénérateurs avec et pour les acteurs des territoires, côtiers et insulaires.

Voir la vidéo

Une source d’énergie avec de nombreux avantages

Corinne rappelle que les énergies marines renouvelables sont une solution pour répondre aux problématiques des territoires. Elles sécurisent le réseau et fournissent une électricité à un coût maîtrisé sur le long terme. Elles sont également prédictibles, régulières et complémentaires à l’éolien et au photovoltaïque (faible intermittence et une houle puissante en hiver). De plus, les installations sont partiellement voire complètement immergées et donc invisibles depuis les côtés.

Les énergies marines comme solution pour répondre au besoin des territoires

En tant que développeurs de projets, Ys a des compétences polyvalentes :

  • la cartographie,
  • la gestion de projets et la facilitation entre les acteurs,
  • des compétences techniques, juridiques, administratives et financières dans le montage des projets.

Par ailleurs, grâce au travail de Bruno LEMORT, notre directeur technique, nous sommes constamment en veille sur les constructeurs de technologies d’énergies marines (houlogénératrices et hydroliennes) à travers le monde. Les fabricants travaillent depuis des années au développement de leurs machines, réalisent des tests à travers le monde et certaines d’entre elles arrivent aujourd’hui à maturité et sont prêtes à être commercialisées sur les projets en cours.

« Un parc moyen de 10 houlogénératrices correspond à une puissance installée de 3 mégawatts et donc à une production de 9 000 MWh par an soit la consommation annuelle de près de 3 500 habitants.« , ajoute Corinne. 

A qui s’adresse Ys ?

Notre solution s’adresse en priorité aux collectivités territoriales, aux syndicats d’énergies et aux industriels du littoral, nous souhaitons développer l’autoconsommation sur les zones marines de proximité. Aujourd’hui, Ys est déjà présente dans 3 territoires à travers le monde : l’Hexagone, les Caraïbes et la Polynésie française.

Un mot pour la fin ?

« Les technologies sont matures maintenant, il faut y aller ! » ajoute Corinne.

Le taktEntreprise, Média Challenges, interview vidéo, journaliste, Corinne DUBOIS, Ys Energies Marines Developpement
Aura wave power, calwave, tahiti, démonstrateur, polynesie française, emr Communiqué de presse

Communiqué de presse : un premier pas vers la…

Un premier pas vers la décarbonation de l’énergie de la Polynésie française grâce à deux démonstrateurs houlomoteurs – l’accord tripartite est signé !

Ys (développeur de projets), Azura Wave Power et CalWave (les deux constructeurs de technologies) ont signé un protocole d’accord tripartite pour mettre à l’eau deux démonstrateurs houlomoteurs à Tahiti. L’objectif est de montrer à tous qu’il est possible de produire de l’électricité décarbonée grâce à la force des vagues polynésiennes et ainsi rendre la Polynésie française plus autonome énergétiquement.

L’autonomie énergétique est primordiale pour les territoires insulaires

La Polynésie française est un archipel de 118 îles sur une superficie aussi vaste que l’Europe. Environ 64 % de l’électricité utilisée provient d’énergies fossiles importées (bilan énergétique de la Polynésie française 2022). L’acheminement de ces combustibles fossiles par bateau engendre de fortes pollutions et fait augmenter considérablement les coûts. « Certaines îles lointaines ne sont ravitaillées que quelques fois par an et le coût de production de l’électricité peut atteindre jusqu’à 1000 € le MWh », exprime Corinne DUBOIS, présidente d’Ys.

Le développement de toutes les énergies renouvelables est essentiel pour stabiliser les coûts et rendre le territoire plus autonome et résilient. Parmi elles, l’énergie des vagues pourrait bien offrir une nouvelle perspective dans la transition énergétique des îles.

2 constructeurs retenus sur les 11 positionnés

Né d’une idée de l’Université de Polynésie française, fin 2021, le projet TWEC (Tahiti Wave Energy Challenge) avait été retenu et présenté au Blue Climate Summit en mai 2022.

Sa forme a bien évolué depuis et le nouveau projet de démonstrateur a été pris en charge par Ys Energies Marines Developpement afin de le porter jusqu’à sa réalisation en co-construction avec la population locale.

L’objectif de ces démonstrateurs est de prouver en conditions réelles qu’il est possible de produire de l’électricité à partir de l’énergie des vagues et de collecter un premier retour d’expérience des habitants ainsi que sur le contexte particulier du territoire.

Durant l’été 2022, Ys avait lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) auprès des constructeurs internationaux de technologies houlomotrices.

« Nous avons reçu 11 candidatures », explique Bruno LEMORT, Directeur Technique et Opérations chez Ys Energies Marines Developpement. S’en est suivi un travail de pré-sélection grâce à des ateliers avec les constructeurs « nous devions nous assurer que les prototypes étaient adaptés aux diverses zones pressenties pour réaliser cette première installation ».

En effet, avec plus d’une centaine de fabricants houlomoteurs dans le monde et presque autant de technologies, il était nécessaire de vérifier la compatibilité des technologies avec l’environnement polynésien : profondeur, inclinaison et typologie des fonds marins (roche volcanique, coraux) et distance à la côte.

A la suite de ces échanges, Azura Wave Power et CalWave ont été retenus pour déployer leur unité de production houlomotrice.

A propos de CalWave

CalWave, wane energy, houlomoteur, Ys, EMR, energies marines, technologie

Photo : CalWave x1 au large des côtes de San Diego en 2021– par CalWave Power Technologies Inc.

CalWave est un constructeur de technologie houlomotrice basé en Californie. L’entreprise a installé un demonstrateur au large de San Diego, en Californie, de septembre 2021 à juillet 2022 et est engagée par le département américian de l’énergie pour déployer un système connecté au réseau électrique sur le site d’essai PacWave de 20 MW au large de la côte de l’Oregon.

CalWave prévoit d’offrir sa solution aux quatre coins du monde aux populations des littoraux isolés pour réduire leur coût en énergie, renforcer leur indépendance et leur donner la possibilité d’utiliser une énergie propre.

A propos de Azura Wave Power

Azura Wave Power, wave energy, houlomoteur, Ys, EMR, energies marines, technologie

Photo : la technologie Azura pendant le déploiement sur le site de test de l’US Navy’s Wave Energy Test Site (WETS) au large de la base marine d’Hawaï – par Azura Power

Azura Wave Power, basé en Nouvelle-Zélande a développé la technologie Azura Ocean Wave Converter pour convertir la ressource infinie des vagues de l’océan en électricité et eau potable. La machine a déjà été déployée plusieurs fois en Nouvelle-Zélande, au centre d’essai PAC Wave au large des côtes de l’Oregon (USA), et plus récemment lors d’un essai de 18 mois en étant connecté au réseau sur le site d’essai de l’US Navy’s Wave Energy Test Site (WETS) à Hawaï.

Le gouvernement et les acteurs locaux favorables au projet TWEC

« Le nouveau TWEC sera une véritable démonstration « live » qui pourra mettre en évidence le potentiel aujourd’hui inexploité de la houle dans cette région du globe. Les résultats pourraient permettre de développer une énergie locale, dimensionnée au besoin du territoire et génératrice d’emplois en lien avec l’Océan. Un pas de plus vers l’autonomie énergétique de la Polynésie. » explique Corinne DUBOIS. Le site définitif de cette démonstration sera décidé en concertation avec les habitants des différentes communes potentielles étudiées par Ys. Après cette démonstration, le site pourra être utilisé à des fins de formation des futurs opérateurs locaux des installations houlomotrices.

C’est d’ailleurs dans cette perspective que le Gouvernement polynésien a accordé son soutien au projet. Dans une lettre adressée à Ys, Tevaiti-Ariipaea POMARE, Ministre de l’économie, du budget et des finances, en charge des énergies, encourage l’initiative « susceptible de contribuer au développement des énergies renouvelables en Polynésie ».

Mauna REVEIL, chef de projet en charge de la Polynésie française et basé à Tahiti, étudie d’ores et déjà la préfaisabilité d’installations houlomotrices dans les cinq archipels de la Polynésie française.

Photo : La Polynésie française, un territoire presque aussi vaste que l’Europe – projection de Mercator par Jean-Christophe Gay, Géoconfluences, 2022

Port du croisic, ocean, mer, loire-atlantique, 44, bateau Projet

Appel à projets remporté « Pays de la Loire –…

« Pays de la Loire – Port de plaisance innovant » : où en sommes-nous un an après ?

En 2022, la région Pays de la Loire a lancé un appel à projets sur la thématique suivante : « Port de plaisance innovant ». Elle souhaitait faire évoluer les ports pour qu’ils puissent s’adapter aux nouveaux usages et aux nouvelles pratiques de plaisance (locations plus fréquentes, demande de services supplémentaires, bateaux électriques en développement, etc.).

Dans le cadre de la décarbonation des ports, Ys Energies Marines Développement a proposé une étude de préfaisabilité du potentiel d’énergies marines (courants marins et vagues) sur 5 ports de la Loire-Atlantique : Piriac-sur-Mer, La Turballe, Pornic, Le Croisic et La Baule – Le Pouliguen.

C’est avec joie que nous avons appris en novembre 2022 que notre dossier de candidature avait été retenu !

Un an plus tard, où en est le projet ?

Depuis lors et grâce au soutien financier de la Région Pays de la Loire, nous avons mené de nombreuses études sur différents critères devant être pris en compte :

  • La bathymétrie : la profondeur des fonds marins,
  • La sédimentologie : la nature des fonds marins,
  • La modélisation des ressources disponibles : vitesses des courants, hauteurs et périodicités des vagues,
  • Les zonages environnementaux et les usages existants,
  • Les technologies les plus adaptées,
  • La pertinence et le besoin en énergie qui pourrait être couvert, etc.

Dans l’état actuel de nos connaissances, les études ont révélé le potentiel important du port du Croisic pour l’installation d’un système EMR (Energies Marines Renouvelables). Nous avons donc fait le choix de nous concentrer uniquement sur ce port pour la suite des études.

La prochaine étape : réunir les acteurs d’un potentiel projet au Croisic

L’un des socles fondamentaux d’Ys Energies Marines Développement est de créer des projets participatifs. Nous sommes, en effet, convaincus que des projets co-construits avec les acteurs du territoire seront bien plus pertinents. C’est pourquoi, nous intégrons au plus tôt les différentes parties prenantes.

Dans les prochaines semaines, nous allons poursuivre nos rencontres auprès des acteurs locaux (institutionnels, associatifs, usagers, etc.) pour les informer et travailler ensemble sur le projet.

Un projet passionnant que nous avons hâte de poursuivre cette année !

Port du Croisic